Principales tendances technologiques en 2022

Le travail à distance, l’intelligence artificielle et la technologie 5G sont parmi les tendances technologiques qui marquent l’année 2022. Une nouvelle année au cours de laquelle la transformation numérique des structures devrait prendre suffisamment d’élan pour permettre la réalisation des objectifs numériques fixés par l’UE pour 2030.

Technologie 5G

A la fin de l’année 2019, de nombreux médias spécialistes de la technologie et des entreprises ont parlé des principales tendances technologiques qui marqueraient la deuxième décennie de l’année 2000 – le déploiement de la 5G. Cependant, la pandémie COVID-19 a compromis toutes les perspectives.

Il faudra donc attendre 2022 pour que les voix de nombreux experts et dirigeants d’organisme technologiques se fassent entendre, annonçant que c’est l’année où l’on prévoit de dépasser le niveau d’un milliard d’abonnés mondiaux à la 5G.

La technologie 5G représente une opportunité pour les entreprises et la société dans son ensemble. Les avantages de cette tendance technologique sont légion : le très haut débit mobile, des communications ultra-fiables et à faible latence, des niveaux plus élevés de sécurité des réseaux, la capacité de gérer des millions d’appareils simultanément et en temps réel, l’expansion de la vitesse et des niveaux de couverture, le haut débit dans les zones rurales. Somme toute, elle concourt à une grande rapidité et sécurité des différentes pages web. Vous pouvez ainsi visualiser des vidéos ou encore jouer à des jeux en ligne, tels que Mega Moolah, en toute sécurité et rapidité.

Des avantages qui seront particulièrement mis à profit par les pays disposant d’importants déploiements de fibre optique.

Travail à distance et travail hybride

Selon le dernier rapport publié par le cabinet de conseil en technologie Forrester, qui comprend des prévisions pour 2022, on estime que 10 % des entreprises s’engagent dans un avenir entièrement à distance, tandis que 60 % opteront pour un modèle hybride.

Cependant, ce même rapport se fait l’écho de la résistance au changement dont font preuve les dirigeants de nombreuses structures face à ces nouvelles formes d’emploi. La preuve en est que les réunions, les emplois et les possibilités de promotion s’effectuent toujours en mode présentiel.

En revanche, le document confirme que les 30 % de structures restantes qui continuent d’opter pour le mode présentiel subiront une usure importante, à tel point que le taux de démission mensuel de leur personnel passera à 2,5 % en 2022. C’est ainsi que les dirigeants des entreprises doivent s’engager à faire une transition vers le mode de travail à distance.

Intelligence artificielle

Le développement de l’IA nécessite un degré d’implication qui va au-delà du pur développement technique de cette tendance technologique. Désormais, les équipes informatiques des entreprises doivent intégrer les principes d’éthique et de responsabilité, dans le développement de toutes les phases d’un projet d’IA.

En ce sens, l’UE a publié un cadre de bonnes pratiques, appelé Livre Blanc sur l’intelligence artificielle : une approche européenne axée sur l’excellence et la confiance. Dans ce document, la Commission européenne propose un cadre réglementaire commun qui garantit le développement et l’application des systèmes d’IA, sur la base de critères éthiques, impartiaux, transparents, sûrs et toujours sous contrôle humain. En outre, ce contenu établit une classification des systèmes d’IA, en tenant compte du niveau de risque, qui peut être inacceptable, élevé, faible et minimal.